Message important

Pour qu’une évaluation et un traitement par orthèse d’avancée mandibulaire soient faits par un dentiste, l’Ordre des dentistes du Québec (ODQ) et le Collège des médecins du Québec exigent d’avoir subi un test du sommeil avec un médecin et avoir une prescription qui mentionne "Traitement par orthèse d'avancée mandibulaire".

Informations sur le site de l’ODQ:

Le ronflement est souvent considéré comme un problème de santé bénin. Toutefois, il peut être le symptôme d'une affection beaucoup plus grave : l'apnée obstructive du sommeil (AOS).

Cette maladie a des conséquences considérables. Elle est associée à un risque accru de problèmes cardiovasculaires. Les gens qui en sont affectés se plaignent de fatigue intense pendant la journée. Souvent liée à des accidents de la route, en raison de la fatigue qui accroît le risque de somnolence au volant, l'apnée est un désordre sérieux associé à une augmentation de la mortalité chez les personnes qui en souffrent.

Avant d'amorcer le traitement du ronflement, il est donc important de vérifier la présence d'AOS afin d'identifier les patients à risque et de les traiter. Cette évaluation doit être faite par un médecin ayant des connaissances en médecine du sommeil. Les pneumologues sont les spécialistes les plus souvent consultés à cet égard. Les tests sont réalisés dans des laboratoires spécialisés et les diagnostics posés par des médecins.

Une fois le diagnostic posé, le médecin détermine le traitement approprié et vous remet une prescription à cet effet. Un des traitements connus pour le ronflement et l'apnée consiste en l'installation en bouche d'un appareil amovible appelé orthèse d'avancement mandibulaire.

Des études montrent en effet que l'utilisation d'une telle orthèse peut être un excellent choix pour traiter le problème. Cet appareil dentaire, qui ressemble à un protecteur buccal et que le patient porte seulement la nuit, sert à pousser la mâchoire inférieure vers l'avant et à ainsi ouvrir les voies aériennes supérieures.

Ce traitement est généralement confié à un dentiste ayant des connaissances dans le domaine. Ce dernier évaluera le patient en vue de déterminer s'il est un candidat au port de cet appareil. Il est important de préciser que le traitement du ronflement ou de l'apnée par un appareil buccal ne cause pas de problèmes aux structures de la bouche et de l'articulation.